pastries-2208050_1920

FIKA AU THÉ

0 votes

Les suédois aiment beaucoup le café mais le thé commence à prendre une place de plus en plus importante et pour accompagner la pause café ou thé, les suédois dégustent la Fika.

La fika est une sorte de petite brioche à la cannelle. Vous la trouverez partout en Suède.

La brioche à la cannelle a même son jour dans le calendrier suédois : on la fête le 4 octobre ! (depuis 1999)

Recette de la Fika

Ingrédients :
25G de levure de boulanger
75g de beurre
2.5 Dl de lait
50g  de sucre
1 pincée de sel
1 cuillère à café de cardamome
1 cuillère à café de thé au choix
70g de farine
2 cuillère à café de cannelle
1 oeuf

Préparation:
Délayer la farine avec une partie du lait.
Faire fondre le beurre et et verser le reste de lait tiède, ajouter le sel, le sucre et la cardamome.
Ajouter la farine  et le thé en pétrissant jusqu’à obtenir une pâte lisse et souple.
Laisser reposer la pâte 30 minutes.
Etaler la pâte et la recouvrir de beurre de sucre et de cannelle.
Puis découper en bande d »1.5cm d’épaisseur.
Les déposer sur une plaque huilée et laisser reposer à nouveau une demie heure.
Badigeonner avec l’œuf.
Parsemez de perles de sucre. Mettre à cuire à 225° pendant 8 à 10 minutes.

A déguster avec un bon thé ! 🙂

pastries-2208050_1920

BLINIS AU THÉ

1 vote

Les crêpes et blinis sont très populaires en Russie. Elles sont moins épaisses que chez nous et accompagnes tous les repas, souvent servie en relation avec un rituel ou des fêtes religieuses. (à l’origine les blinis furent aussi servis aux veillées funèbres pour commémorer les morts.)

Ingrédients :

20g de levure de boulanger
350g de farine
1/2 litre de lait
3 oeufs
une cuillère à café de sel
une cuillère à café de votre thé favori

Préparation :

Mélanger la levure avec 100G de farine et un verre de lait. Patienter que le mélange double de volume.
Ajouter les jaunes d’oeufs et le reste des ingrédients. Laisser reposer 2 heures.
Battre les blancs en neige puis les incorporer à la préparation.
Ensuite verser une petite louche de préparation dans une poêle et faire dorer les blinis.
Les blinis sont servis en Russie très chauds avec de la crème fraîche, des oeufs durs, du saumon, de la confiture et avec un bon thé chaud :-).

 

 

pastries-2208050_1920

L’INSTANT CULTURE THÉ 2

0 votes
Savez-vous en quelle année les sachets de thé sont nés ?

En Chine, durant la Dynastie Tang (618–907), du papier est plié et cousu pour former des sacs carrés afin de préserver la saveur du thé1

Les premiers sachets de thé sont fabriqués à la main.
Les brevets datent du début de l’année 1903.
Leur première commercialisation date de 1904. Les sachets de thé en soies ont commercialisés avec succès par le marchand de thé et de café Thomas Sullivan de New York, qui en a expédié dans le monde entier.

Au départ, les premiers sachets ne devaient servir qu’à la conservation des arômes du thé, le thé devant être retiré des sachets par les consommateurs, mais ceux-ci trouvent plus facile de brasser le thé avec ce dernier encore enfermé dans les sachets poreux3. Les sachets modernes sont habituellement faits en fibre de papier.

Les sachets en fibres de papier thermosoudés ont été inventés par William Hermanson, l’un des fondateurs de Technical Papers Corporation of Boston.

(source wikipédia)

pastries-2208050_1920

Boire le thé à la façon tibétaine

0 votes

Au Tibet, nommé aussi le toit du monde, le thé est offert à celui qui pénètre dans une habitation : l’hôte dépose un bol de thé vert salé infusé dans du lait de chèvre auquel on y ajoute du beurre de yack femelle.

Le thé est souvent accompagné de galette à la farine d’orge ou de sarrasin.

Pour éloigner le mauvais oeil le bol doit être rempli à ras bord.

Selon la légende tibétaine, vous devez boire du thé au beurre de yack pour apercevoir le yéti dans vos rêves…

Mais les tibétains aiment aussi boire du « tchang », bière à base d’orge.

Les tibétains n’ont pas de véritables repas mais ils prennent, dans la journée, une suite de petites collations faites de thé et de tsampa.

Il est toujours facile de voyager avec le thé, et on apprend de nouveaux rites.

Je ne m’en lasserai jamais, j’ai gagné en sérénithé et apprentissage de la vie.

pastries-2208050_1920

LES REGLES DU THÉ

0 votes

Bonjour,

Comme vous les savez, il faut respecter certaines règles lorsque l’on fait le thé.

Voici les sept règles enseignées par Sen no Rikya, grand maître de thé.

  1.  Faire un thé délicieux
  2.  Disposer le charbon de bois pour chauffer l’eau
  3.  Arranger les fleurs comme elles sont dans les champs
  4.  Évoquer la fraîcheur en été et la chaleur en hiver
  5.  Devancer en chaque chose le temps
  6.  Se préparer à la pluie
  7.  Accorder à chaque invité la plus grande attention

Ces règles ne sont pas difficiles à suivre et à mon avis elles sont naturelles quand on reçoit pour déguster un thé.

Il est important de respecter l’eau, le thé et ses invités.

 

pastries-2208050_1920

Les délices de Tunis

0 votes

Bonjour,

J’aime le thé à la mente fait à la façon orientale et lorsque je me rend sur Toulouse je ne peux m’empêcher de céder à la tentation devant ce salon de thé avec sa grande variété de pâtisseries orientales, je ne sais plus regarder,
Il y a toujours du monde c’est un gage de qualité, les pâtisseries ne sont pas écoeurantes et le thé à la menthe pas trop sucré à chaque fois que je le déguste je pense à ce célèbre proverbe arabe : « Le thé à la menthe doit être amer comme la vie, mousseux comme l’amour et sucré comme la mort. »

un autre proverbe magnifique :

« Le premier verre est amer comme la vie
Le deuxième est aussi doux que l’amour
Le troisième est aussi apaisant que la mort »

Dans ce salon tout est fait maison et de façon traditionnelle, l’accueil y est chaleureux et les pris pas trop élevés  : compter moins de 4 euros pour une pâtisserie et un thé.

Alors n’hésitez pas pour vous y arrêter 🙂

Aux délices de Tunis
22 bis rue tourneur 31000 Toulouse
+33 5 61 53 31 20
page facebook : delices de Tunis

pastries-2208050_1920

Nouvelles citations

0 votes

 

J’aime beaucoup allez dénicher de nouvelles citations su le thé que je trouve magnifiques, en voici quelques unes :

pastries-2208050_1920

Le comptoir de thé de Toulouse

1 vote

Si vous ne connaissez pas encore le comptoir de thé « Saveurs et harmonie » à Toulouse, il faut vous y rendre sans tarder !

Je me rend chaque premier lundi du mois pour écouter la causerie de Cloé, c’est un conteuse née à chaque fois je voyage et j’ai envie d’en savoir plus sur l’histoire du thé. Suite à cette causerie elle nous fait déguster une palette de thés et de gourmandise et nous explique les rituels de préparation et de dégustation.

Nous sommes à chaque causerie environ huit personnes et ici règne le respect et la bienveillance.

La boutique de Cloé est un trésor, et le nom des thés évocateurs, elle y propose du thé, du rooibos, des infusions; Et on peut aussi y trouver tout le nécessaire pour la dégustation du thé.

Cloé et François nous accueillent toujours chaleureusement et nous conseillent sur le thé et avec quelle gourmandise l’accompagner et nous transmettent leurs secrets culinaires;

Depuis un an que j’assiste à ces causeries j’ai beaucoup appris et je suis devenue addict au thé, à son histoire et ses rituels et à l’esprit qu’il s’en dégage.

Alors ne tardez plus pour vous y rendre !!!

Le comptoir se situe rue de la colombette à Toulouse

http://www.saveursharmonie.com/

pastries-2208050_1920

ma petite adresse du marché !

0 votes

 

Demat,


Aujourd’hui on sort un peu du contexte des salons de thé avec cet article.
Je vais vous présenter une artisane de mon marché à Castanet Tolosan (près de Toulouse), il s’agit de Marie la reine des crêpes et de la bonne humeur du marché le mardi midi !
Marie est une vraie bretonne, sa famille est dans le nord de la Bretagne et elle fait les marchés depuis 7 ans et celui de Castanet depuis 4 ans. Comment vous la décrire Marie est authentique, un rayon de soleil dans la grisaille, elle a toujours le sourire et quand elle parle de sa Bretagne on a l’impression d’y être. Étant d’origine Normande et fan de la Bretagne, croyez moi si ses crêpes avaient été ratées je n’y retournerais pas !

Elle a une clientèle fidèle et ses collègues du marché sont comme sa seconde famille, tous les clients se parlent, se croisent et se re-croisent avec joie : ici règne la bienveillance !
Chaque mardi je vais la voir, autour d’une crêpe on refait le monde, on s’échange des astuces.


Je continuerai à me rendre à son stand et je vous invite à le faire
Marie a une spécificité : elle propose le café suspendu, elle invite le client à payer un café en plus pour une personne qui n’en pas les moyens, je reconnais bien là la solidarité bretonne !
Que vous dire de plus à part d’aller à la rencontre de cette belle personne !

Marie est présente le mardi sur le marché de Castanet, le samedi sur le marché de Ramonville.

Debit nerva (bon appétit) !